Comment devenir journaliste ?

11 juin 2018

Devenir journaliste est un rêve commun pour un grand nombre d’étudiants. Un long chemin souvent parsemé d’embûches attend pourtant les candidats qui doivent s’armer de patience pour pouvoir concrétiser ce désir. La distance considérable entre les écoles de journalisme et les employeurs en est le principal facteur bloquant. Ces derniers remettent en effet en question les capacités de certaines universités à former correctement les jeunes journalistes disponibles sur le marché du travail après leurs études.

 

Opter pour un cursus académique adapté

 

Les lycéens désireux de devenir journalistes disposent de deux options pour être admis en filière journalisme. Ils peuvent dans un premier temps choisir de passer le concours au niveau des IUT de Bordeaux et de Tours tout de suite après l’obtention de leur baccalauréat. Ces deux universités sont en effet les seules à bénéficier de la confiance des cadres dirigeants de la plupart des médias actuels. La seconde option consiste en l’obtention d’une licence en Sciences politiques, Droit ou Lettres avant l’intégration d’une école de journalisme. Ce petit plus dans votre CV vous aidera à devenir journaliste politique ou journaliste indépendant.

 

Booster ses expériences professionnelles :

 

Il est toutefois bon de savoir que seule l’expérience compte pour les recruteurs.  S’ils ne tiennent pas trop compte du cursus académique des candidats au recrutement, ils attachent une importance particulière à leurs connaissances du terrain. Privilégier les stages en entreprise est par conséquent de rigueur pour s’assurer une place dans ce métier qui ne recrute guère. Pour cela, il est préférable de se référer aux agences de presse régionales et aux magazines spécialisés à savoir Grand reporter et le Chasseur Français s’avère être une nécessité. Les grandes agences de presse telles que Le Monde, le Figaro et La Libération proposant très peu de nouveaux emplois pour les débutants.

 

Elargir son réseau de connaissances :

 

Le recrutement est actuellement basé sur le réseautage des candidats au poste. Il y a encore quelques années un jeune journaliste étant à la fin de ses études était assuré d’obtenir un emploi un an après l’acquisition de son diplôme. Actuellement, ce n’est malheureusement plus le cas. En dépit des stages obligatoires avant l’obtention du diplôme de journaliste, la réalité veut que les candidats restent sans travail pendant une longue période suivant leur graduation. Il est par conséquent stratégique de bâtir un réseau de connaissances durant ces quelques mois d’apprentissage pour s’assurer un avenir dans le métier. Se servir des réseaux sociaux s’avère aussi être un excellent moyen pour connaître des confrères susceptibles de vous aider dans vos recherches.

 

Savoir reconnaître son domaine de prédilection :

 

Le monde de la presse est composé de plusieurs supports dont font partie la presse écrite, la télévision et la radio. Les différents critères d’embauche de journalistes varient par conséquent en fonction du domaine comme c’est le cas du journaliste sportif. S’il est important d’avoir une voix naturellement agréable à l’ouïe pour les émissions radiophoniques, avoir un bon physique est de rigueur pour un journaliste télévisé. La presse écrite quant-à-elle est stricte sur les capacités du candidat à rédiger un article fluide susceptible de captiver l’attention de son auditoire.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *